LA VIE TRÉPIDANTE DE LAURA WILSON, de Jean-Marie Piemme

CRÉATION 2015

Avec : Mireille HUCHON, Pierre LAXAGUE, Sylvie GUICHENUY, Bernard LABORDE (ou Mirio TOZZINI)
Mise en scène : Bernard LABORDE
Scénographie : Laura REBOUL
Création lumières : Pierre BIRBA
Univers sonore : Bernard LABORDE, Pierre BIRBA, Pierre LAXAGUE
Costumes / Maquillages : Nathalie DAMVILLE

Laura Wilson vient de perdre son travail, elle invente toutes les façons possibles d’assassiner le directeur qui l’a licenciée. Fantasme, bien sûr. Laura Wilson ne se laisse pourtant pas abattre, elle est combative, le chômage ne conduit pas forcément à la déprime !!!

La vie trépidante de Laura Wilson appartient au genre du théâtre – récit. Ici, pas de réalisme mimétique mais plutôt une adresse, une réelle connivence avec le public. L’alchimie du théâtre se fabrique à vue et les acteurs racontent / incarnent / chantent Laura et les différents personnages qui croisent Laura dans une dynamique excessive, tonique, joyeuse et passionnée.

Dans son œuvre, Jean-Marie Piemme parle de nous, de notre époque, et possède cette capacité rare de pouvoir passer du quotidien le plus terrible au lyrisme le plus vivifiant, sans jamais tomber dans la caricature ou le parler à la mode. Avec lui, le réalisme devient spectaculaire, personne n’est jamais dupe, de rien, et la poésie naît de ses personnages et de leur volonté à vouloir s’exprimer, coûte que coûte.

C’est la troisième fois que la Cie SEPT ROSES explore l’univers de Jean-Marie Piemme, après Pièces d’identité créée à Bruxelles puis au Théâtre / Scène Nationale de Narbonne en 2010 et Toréadors créée au Théâtre de l’Entresort en 2012.

La vie trépidante de Laura Wilson, écrite en 2010, a été créée et montée à la scène pour la première fois par la Cie Sept Roses en 2015, en coproduction avec Le Théâtre / Scène Nationale de Narbonne, et avec le soutien de la Région Languedoc-Roussillon, du Département de l’Aude et de la Ville de Narbonne.

Voir vidéo Voir Revue de presse 
Jean-Marie PIEMME

Jean-Marie PIEMME

L'auteur

Né en Wallonie en 1944, Jean-Marie Piemme a suivi des études de littérature à l’université de Liège et de théâtre à l’Institut d’études théâtrales de Paris.

Dramaturge à l’Ensemble théâtral mobile, il collabore ensuite avec le Théâtre Varia. (Bruxelles) De 1983 à 1988, il rejoint l’équipe de Gérard Mortier à l’Opéra national de Belgique.

Actuellement, il enseigne l’histoire des textes dramatiques à l’Institut national supérieur des arts du spectacle (Insas).

En 1986, il écrit sa première pièce Neige en décembre qui sera mise en scène l’année suivante. Suivront une trentaine de textes joués en Belgique et à l’étranger (Certains d’entre eux ont fait l’objet de captations et de diffusions télévisées ou de mises en ondes, par la RTBF et France-Culture notamment).

Ses textes sont principalement publiés aux éditions Actes-Sud papiers et aux éditions Lansman. Il a publié un roman Tribulations d’un homme mouillé aux éditions Labor à Bruxelles. La revue "Alternatives théâtrales" lui a consacré son numéro 75 (décembre 2002) ainsi qu’un hors série “Voyages dans ma cuisine”(2008) constitué d’entretiens avec Antoine Laubin sur son théâtre. Les Editions Aden ont publié Spoutnik, un récit autobiographique, et Rien d’officiel, cinq récits sur le monde d’aujourd’hui conçus à partir de grandes figures shakespeariennes.

En 2010, Jean-Marie Piemme a donné une conférence sur ses textes à l’université d’Avignon intitulée Un théâtre de la disparition, publiée en 2011 aux presses universitaires d’Avignon.

En 2011, Jean-Marie Piemme a été l’invité de la chaire de poétique de l’université de Louvain. Il y a donné quatre conférences sur le thème “L’écriture comme théâtre”.

Jean-Marie Piemme a bénéficié d’une résidence d’écriture à la Rose des vents de Villeneuve d’Ascq en 1991 et à la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon en 1996.

GALERIE PHOTOS

TOP