Vos rendez-vous avec le Théâtre de l'Entresort Narbonne :

du 21 au 24 / 30 et 31 décembre / 5 et 6 janvier

7 ANS DE JOURS HEUREUX,

une rétrospective très pas sérieuse des meilleurs moments de théâtre à l'Entresort

avec Mireille Huchon et Bernard Laborde

   Cher Public,

Pour cet édito de rentrée, j'ai choisi en introduction une grande oeuvre littéraire qui a su marquer l'enfance de plusieurs générations par sa grande simplicité et sa joie intrinsèque. Je veux parler de la série des "Martine" de Gilbert Delahaye (auteur belge que je connaissais bien avant J.-M. Piemme, E. Durnez et tant d'autres belges de grand talent...). Je cite donc un extrait de "Martine fait du théâtre".

"Dehors il fait froid. Le vent siffle dans les branches. Les feuilles mortes s'envolent. Sur la route, un petit chien s'ennuie et les gens se dépêchent de rentrer à la maison. Mais où sont Martine et ses camarades ? Martine, Jean et ses amis sont allés se mettre à l'abri dans le grenier.

- Venez voir, les amis, j'ai découvert ce coffre dans le coin. - Comme il est lourd, tu ne sais pas l'ouvrir ? demande Bernard.

- J'ai trouvé la clé, dit Jean.

Clic clac, le couvercle se soulève et voici les robes, les chapeaux, les foulards !

- J'ai une idée, dit Martine, nous allons faire du théâtre !!!

- Martine, essaie donc cette robe, dit Marie-Claire. Comme tu es jolie, on dirait une princesse avec cet éventail !

Bernard prépare les décors, Jean apporte le cheval de bois et le fauteuil.

Toc toc toc... La séance va commencer."

Et voilà ! Tout est merveilleux, simple, c'est Martine qui aura la plus belle robe et le rôle de la princesse ! Pas de bagarre, de larmes, tous les enfants sont contents et, à la fin du spectacle, adieu prince et princesse, chacun se déshabille, on enlève le décor sagement :

"- Bravo Martine, tu as bien joué ! Tu étais une vraie princesse, dit Marie-Claire, est-ce-que je peux garder ce chapeau ?

- Bien sûr, répond Martine, mais il ne faut pas l’abîmer."

Dans le monde de Martine, pas besoin de public, les enfant s'applaudissent eux-mêmes, il n'y a que le jeu qui compte, c'est pur, rassurant, et les illustrations nous donnent envie d'être à leur place. Depuis le temps des "Martine", Mireille et Bernard eux aussi font du théâtre. Ils ont eux aussi un grenier plein de coffres à vêtements archi recyclés. Bernard monte les décors aussi vite que dans le livre et les acteurs qui les accompagnent sont toujours gentils et brillants, c'est une vraie réussite !

Excepté une chose : ils n'arriveront jamais à s'applaudir eux-mêmes et ils râlent après chaque spectacle si vous n'êtes pas au rendez-vous, vous cher Public, et Mireille ne veut pas prêter sont chapeau à sa nouvelle copine comédienne si vous ne lui dites pas qu'elle a bien joué. Alors c'est les larmes, la bagarre, les verres volent en éclats, les artistes veulent tous le premier rôle et leur cachet, ils ne rangent rien quand le spectacle est terminé. Voilà ! c'est comme ça, quand vous n'êtes pas là...

Dehors il fait froid, le vent siffle, les feuilles mortes s'envolent. Sur la route, un petit chien cherche un abri... Mais où sont Mireille, Bernard et leurs amis ? A l'abri, au THEATRE DE L'ENTRESORT !!! Un endroit merveilleux pour jouer, même par mauvais temps et où vous, cher Public, êtes là pour les regarder...

Toute l'équipe du Théâtre de l'Entresort vous souhaite une belle et bonne saison 2017 / 2018 !!!

TOP