Saison 2016 - 2017

Jeudi 6 et Vendredi 7 OCTOBRE à 21 h

COEUR OUVERT

par CATHERINE COOLE

par CATHERINE COOLE

Cuxac d'Aude

De Catherine COOLe

Avec Catherine COOLe et Matieu Irondèla

CRÉATION 

"Libre comme le vent, comme des milliers d'oiseaux qui virevoltent dans le
ciel... et TOUT à coup. Ça s'arrête. Plus rien. Le vide sidéral.
J'avais atteint les profondeurs abyssales de mon être, là où aucune lumière ne brille. Souffrance insoutenable. C'est elle qui nous réveille. C'est à ce moment que l'âme s'éveille, si on est prêt !
J'avais deux choix : vivre ou mourir ? La vie est un cadeau, lorsqu'on en prend conscience.
L'Univers, le temps, la femme, le monde ; tous ces éléments m'ont traversée et m'ont construite. La femme d'aujourd'hui n'est plus celle d'hier.  Plus légère, plus fluide, plus puissante, plus incarnée que jamais.
D'artiste je suis devenue « Heartiste » artiste du cœur qui crée ma vie tous les jours.
Parce qu'on est bien plus que juste de la chair et du sang, on est des étoiles, des galaxies à nous tout seuls !"

Dans cette création théâtrale très intime, Catherine COOLe raconte son cheminement qui est aussi celui de bien d'autres êtres humains sur terre. Ça commence par un énorme choc, une peine d'amour qui agit comme un réveille-matin. La route vers la découverte de qui on est. La magie de la vie qui se cache dans l'inconnu qui fait si peur. "Aujourd'hui j'ai trouvé une telle joie de vivre que je danse la vie tous les jours... juste envie de partager tout ça avec toi. Me frotter à ton arc, viser la lune et plonger dans l'Univers toute entière !"

Sur scène Matieu Irondèla, créateur d'instruments et de sons, habille les mots de musique, des sons imaginaires qui viennent d'ici et d'ailleurs. Habilleur de silence, il sait aussi le respecter...

Nous vous proposons un voyage au delà des étoiles, sonore, visuel, une performance en live avec de l'improvisation théâtrale, musicale et des tonnes de BONHEUR !

 

________________________________________________________________________________________________

Mercredi 16, jeudi 17, vendredi 18, samedi 19 NOVEMBRE à 21 h

NOUS ÉTIONS ASSIS SUR LE RIVAGE DU MONDE, de José Pliya

par la CIE SEPT ROSES

par la CIE SEPT ROSES

Narbonne

Une femme revient dans son pays natal et attend ses amis sur la plage de son enfance, le «Rivage du monde», mais un homme étendu sur le sable, lui refuse ce droit et la somme de partir :

«… Vous n'avez pas la bonne couleur de peau, elle n'est pas appropriée, elle n'est pas réglementaire...».

Dans cet espace vide, originel, le corps est le lieu de la différence entre l'homme et la femme, il délimite par son mouvement son territoire, il interroge par sa présence la rencontre avec «l'autre». Le verbe, quant à lui, donne toute la légitimité de la confrontation, il impose les limites de la frontière à ne pas dépasser, et pose par là-même ses propres limites que le corps va faire exploser.

Dépassant le traumatisme lié à la colonisation, José Pliya propose ici un questionnement sensible sur toutes les discriminations où la violence des échanges n'est pas occultée, une sorte de rituel de réconciliation qui défie tous les clichés et parti-pris, qui oscille entre peur ancestrale de l'autre et attirance, et qui cherche l'harmonie, le mélange.

"Je pense aux migrations actuelles, aux tentatives de dialogue Nord / Sud, à toutes les peurs qui nous aveuglent, à notre si grande difficulté à communiquer et je veux demander si nous pourrons un jour de nouveau nous asseoir, ensemble, sur le "Rivage du monde"...        Bernard Laborde, metteur en scène

Avec Mireille Huchon, Ferdinand Fortes, Xavier Besson, Véronique Oliete, Paul Goillot

Mise en scène : Bernard Laborde

CRÉATION

 

________________________________________________________________________________________________

Vendredi 23, samedi 24 DÉCEMBRE à 21 h

Mercredi 28, jeudi 29, vendredi 30, samedi 31 DÉCEMBRE à 21 h

MADAME MARGUERITE, de Roberto Athayde

par la CIE SEPT ROSES

par la CIE SEPT ROSES

Narbonne

"Le premier qui trouve une phrase dans cette classe, il doit me la rendre, elle est à moi ! Mme Marguerite est au pouvoir, tout lui obéit ; l'histoire, la géographie, la théorie, la grammaire, les mathématiques..."

C'est la rentrée des classes !!! Madame Marguerite s'apprête à enseigner à ses élèves du CM2 tout ce qu'il faut savoir pour entrer en 6ème. Sévère, parfois choquante ou dérangeante dans ses propos et prétextant un amour "extrémiste" pour l'enseignement, cette institutrice pas tout à fait réaliste, délire sur la vie, la mort, le sexe. Ce dialogue à sens unique met le public à la place de l'élève qui va subir entre deux sonneries le comportement délicieusement féroce de leur maîtresse, en échange d'une leçon de vie pleine de rires, d'émotions et de vérité.

Certains ont pu lire dans "Madame Marguerite" une allégorie de l'oppression des Années de Plomb au Brésil. Ici, nous voulons aussi rappeler que l'absurdité de la vie secoue bien souvent nos idées reçues et Madame Marguerite nous aide à y voir un peu plus clair dans cette obscurité.

Avec Mireille Huchon

 

________________________________________________________________________________________________

Vendredi 20, samedi 21 JANVIER à 21 h

LA VIE TRÉPIDANTE DE LAURA WILSON, de Jean-Marie Piemme

par la CIE SEPT ROSES

par la CIE SEPT ROSES

Narbonne

Laura Wilson vient de perdre son travail, elle invente toutes les façons possibles d'assassiner le directeur qui l'a licenciée. Fantasme, bien sûr. Laura Wilson ne se laisse pourtant pas abattre, elle est combative, le chômage ne conduit pas forcément à la déprime, là où elle devrait couler, elle nage avec obstination.

"La vie trépidante de Laura Wilson" appartient au genre du théâtre – récit. Ici, pas de réalisme mimétique mais plutôt une adresse, une réelle connivence avec le public. L'alchimie du théâtre se fabrique à vue et les acteurs racontent / incarnent / chantent Laura et les différents personnages qui croisent Laura dans une dynamique excessive, tonique, joyeuse et passionnée.

Dans son œuvre, Jean-Marie Piemme parle de nous, de notre époque, et possède cette capacité rare de pouvoir passer du quotidien le plus terrible au lyrisme le plus vivifiant, sans jamais tomber dans la caricature ou le parler à la mode. Avec lui, le réalisme devient spectaculaire, personne n’est jamais dupe, de rien, et la poésie naît de ses personnages et de leur volonté à vouloir s'exprimer, coûte que coûte.

Avec Mireille Huchon, Sylvie Guichenuy, Pierre Laxague et Bernard Laborde

 

________________________________________________________________________________________________

Vendredi 3 FEVRIER à 14 h et 21 h

samedi 4 FEVRIER à 21 h

MOTS CROISÉS, de Georges Pérec

par la CIE PARADIS-ÉPROUVETTE

par la CIE PARADIS-ÉPROUVETTE

Toulouse

Mots dits, mots chantés, rythmés, le cabaret-théâtre Mots croisés nous plonge dans l'univers de cet inventeur de formes d'écriture ludiques qu'est Georges Pérec. Un cabaret bien rythmé, pour découvrir neuf œuvres différentes de Georges Pérec. Un florilège parlé et chanté !
Longtemps les écrits de cet écrivain verbicruciste, littérateur et mathématicien furent réservés à un public limité.
À présent l’on reconnaît l’empreinte forte de cet inventeur de formes d’écritures ludiques.

 "Je me souviens… que Johnny Hallyday est passé en vedette américaine à Bobino, avant Raymond Devos, je crois même avoir dit un truc du genre : si ce type fait une carrière, je veux bien être pendu".

Cette phrase de Georges Pérec, échappée de son texte intitulé "Je me souviens", déballe d’emblée l’art d’assembler des fragments de textes, de souvenirs, de cet auteur passionné de «mots croisés». En scène, le déménagement se prépare… les boites en carton transforment l’espace. De la niche on ouvre une fenêtre, on crée une perspective, «un espace à vivre». La guitare électro‑acoustique dialogue avec l’accordéon.

Avec : Christophe Anglade, Émilie Cadiou & Marc Fauroux
Textes utilisés : Espèce d’espace / Récits d’Ellis Island / La Vie mode d’emploi / Penser classer / Tentative d’épuisement d’un lieu parisien / L’Homme qui dort / Les Choses / Je me souviens…

 

________________________________________________________________________________________________

Vendredi 3, samedi  4 MARS à 21 h

BIZARRES CONTES A BARS, de Gianmarco Toto

par le THEATRE SCARAMUCCIA

par le THEATRE SCARAMUCCIA

St Jean de Luz - Espelette

«J’en ai passé du temps dans les troquets des villes, des villages, d’ici et d’ailleurs. J’en ai vu des jolies mômes coincées entre monsieur Whisky et sa veuve Clicquot, des types paumés ou des héros inconnus, ceux qui se chiffonnent à chercher la bagarre dans les tavernes du bout du monde ou les inconscients qui défient le diable. Sur le bord du zinc, le cul rivé sur des tabourets de cuir ou de bois... J’en ai vu… Et j'ai bu…»

 

Textes, mise en scène et interprétation : Gianmarco Toto
Régie générale, scénographie et figuration : Marco Robert

 

________________________________________________________________________________________________

Vendredi 24, samedi 25 (séances annulées) / Jeudi 30, vendredi 31 MARS, samedi 1er AVRIL à 21 h

ÉCRIS QUE TU M'EMBRASSES, de Virginie Thirion

par la CIE SEPT ROSES

par la CIE SEPT ROSES

Narbonne

Pour ne pas partir à la guerre, Simon s'est inventé une cousine, Josée. Il usurpe son identité, et le voilà devenu femme parmi les femmes de ses amis partis au front.

Mais elles n'auront de cesse de lui trouver un correspondant de guerre... Et, de lettre en lettre, Simon /Josée devient une vraie fausse femme de papier, une femme amoureuse, à y perdre son identité.
L'usurpation, la dissimulation, la confusion, questionnent la lâcheté, l'honneur, le courage.  A cette question, une seule réponse s'impose : l'amour… Simon sauvera sa peau et celle de son correspondant.

La pièce ÉCRIS QUE TU M'EMBRASSES a été primée aux "Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre" 2006.

Avec Bernard Laborde, Mireille Huchon, Marie Duqué, Mathilde Elie

 

________________________________________________________________________________________________

Mercredi 24, jeudi 25, vendredi 26, samedi 27 MAI à 21 h

POLIT'CIRCUS, de Jean-Pierre Pélaez

par la CIE SEPT ROSES

par la CIE SEPT ROSES

Narbonne

Les clowns du Polit'Circus sont candidats aux élections : ministre, député, président, une véritable ménagerie !!! Une façon brillante d'exprimer sur la piste toute l'absurdité du monde politique et ce qui se cache derrière ces grimaces de marionnettes mal ficelées.

Avec Bernard Laborde, Mireille Huchon, Catherine Coole, Gérard Mascot et Mirio Tozzini

CRÉATION

 

________________________________________________________________________________________________

TOP